Les avant-premières du Festival de Cannes 86

Eux de cannes

Polanski, Woody Allen, Martin Scorsese, Spielberg, Altman, Oshima, Konchalovsky… chez les &rangers. Téchiné, Resnais, Ferreri, Berto chez les Français… Deux semaines avant l’ouverture du 36e Festival de Cannes (du 8 au 19 mai) sous la présidence de Sydney Pollack, la liste des possibles participants hors et en compétition sur la Croisette ne cesse de s’allonger. Certitudes, supputations, rien n’est sûr encore, même si la présence d’un quota particulièrement important de superstars du cinéma semble déjà acquise. Du côté des choses presque certaines, la venue de Roman Polanski qui présentera hors compétition « Pirates »l’histoire de deux aventuriers des mers interprètes par Walter Matthau et Chris Campion (cette superproduction sera sur les écrans le 8 mai). Celle de Claude Lelouch, vingt ans après « Un homme et une femme» qui lui avait valu de remporter one palme, il présentera hors compétition, lui aussi, Ia suite des aventures sentimentales d’Anouk Aimée et de Jean-Louis Trintignant. Tenue pour sûre, la présence de Bertrand Tavernier avec son nouveau film « Autour de minuit » projeté hors compétition. Celle de Woody Allen avec « Hannah et ses sœurs qui réunit Mia Farrow, Maureen O’Sullivan, Michael Caine. Sélectionnés pour la compétition : « After hours » de Martin Scorsese avec Rosanna Arquette (la partenaire de Madonna dans « Recherche Susan, désespérément »), « Fool for love » de Robert Altman avec Sam Shepard et Kim Basinger, « Color purple »de Steven Spielberg (qui, malgré ses onze nominations aux Oscars, n’a rien obtenu et compte bien se rattraper), « Rona-way train » d’AndreÏ Konchalovsky avec Jon Voight, Rebecca de Mornay et Eric Roberts, « La mission de Roland Joffé, le second film du metteur en scène de « La déchirure » avec dans les principaux rôles : Robert de Niro et Jeremy Irons. Stanley Kubrick, avec « Full métal jacket », aurait accepté de venir à Cannes pour la première fois, mais on dit que le film est loin d’être prêt. Parmi les autres films « festivalables » on pourrait découvrir « Short circuit » de John Badham (hors compétition), « Départure »de Brian Kavanagh, « Opéra do Malendro » de Ruy Guerra, « Rosa Luxembourg » de Margarèthe Von Trotta, « Down and out in Beverly Hills » de Paul Mazursky avec Bette Midler, Nick Nolte et Richard Dreyfuss. Côté français, les pronostics vont bon train. Le grand favori pour la compétition est « Le lieu du crime » d’André Téchiné qui réunit Catherine Deneuve, Wadeck Stanczak, Danielle Darrieux et Victor Lanoux. Derrière, il y a l’embarras du choix avec « Mélo » d’Alain Resnais (un quatuor d’acteurs : Fanny Ardant, Sabine Azéma, André Dussollier, Pierre Arditi), « I love you » de Marco Ferreri avec Christophe Lambert, Eddy Mitchell, Anémone, Agnès Soral, « 37.20 le matin » de Jean-Jacques Beineix, « Le testament d’un poète juif assassiné » avec Michel Jonasz, Philippe Léotard, Jacques Penot, « Max mon amour » de Nagisa Oshima avec Charlotte Rumpling, « L’amant magnifique » d’Aline lsserman avec Robin Renucci, Hyppolite Girardot et Isabel Otero, « Havre » de Juliet Berto avec Alain Maneval (l’animateur d’Europe 1), « Tenue de soirée » de Bertrand Blier avec Miou-Miou, Depardieu et Michel Blanc, « Etats d’âme » de Jacques Fansten avec des jeunes loups (Xavier Delluc, Robin Renucci, Jean-Pierre Bacri, Tcheky Karyo, Zabou), « Sauve-toi, Lola » de Michel Drach avec Carole Laure et Guy Bedos. Il semble aussi probable que le Festival de Cannes accueillera « Sacrifice » du réalisateur soviétique AndreÏ Tarkovski que l’on dit très malade et qui a tourné son film en Suède. On dit aussi que Prince pourrait présenter sa comédie musicale « Under the cherrymoon » entièrement réalisée sur la Côte d’Azur l’été dernier, au cours d’une projection spéciale. Côte italien, les sélectionneurs cannois n’ont semble-t-il rien trouvé d’exceptionnel, aussi ils se contenteraient du film de Mario Monicelli « Espérons que ce soit une fille » avec Liv Ullmann, Catherine Deneuve, Philippe Noiret et Bernard Blier.
Festival de Cannes
Une initiative intéressante à mettre au crédit de la Fondation Rollei qui rendra hommage aux photographes de plateau à l’occasion du 39e Festival de Cannes. Les Rollei d’or du meilleur portrait, de la meilleure photographie d’ambiance et de la meilleure photo insolite, viendront récompenser le travail méconnu des photographes de plateau. Un petit rappel : ils s’ont à l’origine des photos présentées dans les halls des cinémas. AndreÏ Konchalovsky, le metteur en scène de « Maria’s lovers », présentera à Cannes son dernier film, « Runaway train ». Il a commencé le tournage, à Londres, d’un long métrage, « Duet for me », qui sera interprété par Julie Andrews, Alan Bates, Max Von Sydow et Macha Meryl. « Duet for me » tout comme « Runaway train » sont produits par la Cannon. goslave Emir Kusturica vient de signer un contrat de deux films avec le producteur américain Harry Salzman. Le tournage de ces deux films aura lieu en Yougoslavie. Le réalisateur franco-chilien Raoul Ruiz vient de terminer une nouvelle adaptation de « L’île au trésor » d’après le roman de Stevenson, avec, dans l’un des rôles principaux, notre Sheila nationale. Le film devrait aller à Cannes. On annonce le retour à la mise en scène de Roger Corman, le roi de la série B, après quinze ans d’absence. Corman voudrait réaliser une nouvelle version de « Frankenstein », dont l’action se déroulerait au 21e siècle.
L’écriture du scénario a été confiée à Wes Craven. Cette année, les organisateurs du Festival de Cannes comptent se pencher sérieusement sur les problèmes de sécurité. Les Américains, très nombreux l’an dernier, risquent, en effet, de déserter les palaces. Quant aux stars, elles exigent désormais un solide encadrement. Rappelez-vous l’absence de Jerry Lewis as Festival du film fantastique d’Avoriaz. Sur les conseils de Ronald Reagan, il avait préféré décliner l’invitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *